Autonomie et ateliers en PS-MS

En plus du climat de classe, dès la première classe de maternelle,
 nous axons notre travail sur l’acquisition de l’autonomie.
Lorsque les adultes sont en activité avec un groupe
(travail de langage, de mathématiques, d’arts visuels ou de graphisme),
il est important que les autres enfants puissent s’occuper de façon utile et autonome.

~~~~

Vous allez voir dans cette nouvelle vidéo (en 3 morceaux) le climat de classe avec 33 enfants au 6 novembre, donc juste au retour des vacances.

Il n’y a pas d’agitation. La plupart des enfants ont choisi une activité qui nécessite de la concentration, observez notamment Jessi et Noé (PS) qui ne réussissent pas à réaliser leur puzzle car il se passera quelque chose d’intéressant par la suite :

 

Dans la suite, vous verrez également un groupe en activité de géométrie cadrée (soit seulement 5 enfants) :

 

Dans la fin de cette vidéo, vous pourrez constater par rapport à la première vidéo :
– que Noé (PS) qui n’arrivait pas à faire son puzzle est aidé par 2 filles de MS (Elsie et Maëlie), -> entraide
– que Jessi (PS) a non seulement persévéré sur son puzzle mais le démonte pour le refaire, -> persévérance
– que Mahé (PS) ne respecte pas les modèles de l’abaque mais s’impose une contrainte de tri par formes. -> réinvestissement
Vous y verrez également une activité de graphisme encadrée avec les PS :

 

Au total, une dizaine d’enfants seulement sont en activité cadrée d’apprentissage avec un adulte. Dans un fonctionnement ordinaire de classe, cela signifierait que la vingtaine d’enfants restante serait en jeux libres. Ici vous pouvez constater que nombreux sont les enfants qui sont également en apprentissage autonome grâce aux ateliers individuels de manipulation.

Pour le moment,
seuls les ateliers de vie pratique, et de vie sensorielle ont été présentés.
Par la suite, sur la 3ème période,
nous devrions pouvoir commencer les ateliers de mathématiques et de langage.

Les commentaires sont fermés.